Posted on / by mickael

La production locale de La Réunion se mobilise auprès des instances bruxelloises pour maintenir le budget POSEI

Les enjeux de développement du territoire réunionnais passent inévitablement par l’appréciation du modèle de la Production Locale réunionnais et plus largement domien, qui doit être défendu et soutenu jusqu’à Bruxelles.

Le POSEI, un outil adapté à nos spécificités ultramarines

Le POSEI, Programme d’Option Spécifique à l’Éloignement et à l’Insularité, s’inscrit dans le cadre de l’article 349 du Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne (TFUE), qui prévoit une adaptation de la Politique Agricole Commune (PAC) à la situation spécifique des RUP (Région Ultrapériphérique, dont les DOM), régions les plus vulnérables de l’Union. Cet article vise notamment à compenser les effets des handicaps structurels que connaissent les RUP par rapport à l’Europe continentale, et à soutenir leur modèle de développement agricole et agroalimentaire.

Son budget est donc voté en parallèle des négociations de la PAC (Politique Agricole Commune), dont le budget transitoire 2020-2021 laisse apparaître une baisse de 3,9 %, soit 11 millions d’euros de moins pour l’agriculture des DOM tous les ans. 

Une même voix pour un même objectif

Les professionnels de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et aquaculture et des industries agroalimentaires de La Réunion se sont réunis sous l’égide d’EURODOM, avec les professionnels des autres territoires domiens, pour rencontrer le commissaire européen à l’agriculture, M. Phil HOGAN le 25 juin 2018 à Bruxelles.

Cette rencontre a permis aux professionnels de porter la voix du monde agricole réunionnais notammentpour défendre le maintien du budget du POSEI pour la période de 2021 à 2027, et de défendre ainsi l’importance du développement d’une production locale structurée. 

Les discussions sur la nécessité de soutenir la production locale et de suspendre l’abaissement des aides ont été portées par l’ensemble des DOM, afin de sauvegarder les filières des productions insulaires. Celles-ci ont permis un engagement fort du commissaire européen pour le maintien du budget du POSEIDOM.