Les filières d’Élevage

Un modèle interprofessionnel unique en France

Depuis 1975, l’élevage réunionnais est doté d’un modèle coopératif et interprofessionnel réunionnais unique en France, associant producteurs, provendiers, transformateurs, importateurs et distributeurs, collectivités et pouvoirs publics. Il représente plus de 90% des productions locales concernées : porc, boeuf et lait, regroupées au sein de l’Association Réunionnaise Interprofessionnelle du Bétail, de la Viande et du lait (ARIBEV), volaille et lapin regroupées au sein de l’Association Réunionnaise Interprofessionnelle de la Volaille et du lapin (ARIV). Ces organismes interprofessionnels, véritables instances de discussion, permettent le développement d’une production structurée en adéquation avec le marché.

Par ailleurs, les interprofessions reversent les soutiens européens (POSEI) destinés aux filières, et redistribuent les fonds propres constitués par les cotisations de l’ensemble des familles professionnelles.

Enfin, ce modèle plébiscité par les instances françaises et européennes, repose sur un modèle de développement « socio-économique » ayant pour objet de faciliter et de développer l’activité économique de ses membres depuis la production jusqu’à la commercialisation. Il est fondé sur l’installation de petites exploitations familiales situées dans les Hauts de l’île, la garantie d’un prix de reprise stable au producteur tout au long de l’année, et la volonté constante de développer des productions qui répondent aux attentes des consommateurs, entre autres.

Des objectifs, des résultats

2018-2025 : le programme DEFI Responsable

Les interprofessions de l’élevage mettent en oeuvre depuis 2018 le programme DEFI responsable, décliné en contrats de filière jusqu’en 2025. Il vise à généraliser les pratiques agro-écologiques dans les exploitations, à améliorer le rapport qualité-prix des produits interprofessionnels, à trouver de nouveaux débouchés dans la restauration collective et les cafés-hôtels-restaurants et à créer un label « viande péï », affichant l’engagement responsable de toutes les filières interprofessionnelles.

Données et chiffres-clés de l’élevage

Porc : le marché frais couvert à 100%

  • Filière organisée au sein de l’interprofession ARIBEV depuis 1975.
  • Exploitations de taille familiale : la ferme de référence compte 32 truies et vend 18 porcs/an/truie.
  • 2/3 des élevages dans les Hauts de l’île.
  • 100% de couverture du marché frais par la production locale totale (49% du marché total), hors produits transformés.

 

Viande bovine : 94% de la production issue de la filière organisée

  • Filière organisée au sein de l’interprofession ARIBEV depuis 1977.
  • Exploitations de taille familiale : la ferme de référence compte 31 vaches allaitantes (pour les éleveurs naisseurs) et 36 bovins engraissés/an (pour les éleveurs engraisseurs).
  • Tous les élevages naisseurs et naisseursengraisseurs sont dans les Hauts de l’île.
  • 330 exploitations adhérentes à la SICA REVIA et 900 éleveurs indépendants (6% de la production).
  • 48% de couverture du marché frais (24% du marché total).

 

Lait : maillon essentiel du Plan d’aménagement des Hauts

  • Filière organisée au sein de l’interprofession ARIBEV depuis 1982.
  • Exploitations de taille familiale : ¾ des élevages comptent moins de 50 vaches laitières.
  • 100% des élevages situés dans les Hauts de l’île.
  • 100% d’écoulement sur deux transformateurs : Cilam (Yoplait) et Sorelait (Danone).
  • 96% de couverture du marché frais (40% du marché total).

Volaille : première viande consommée à La Réunion

  • Filière organisée au sein de l’interprofession ARIV depuis 1994.
  • Exploitations de taille familiale : la ferme de référence est construite sur un bâtiment d’élevage de 600 m².
  • 80% des élevages dans les Hauts de l’île.
  • 95% de couverture du marché frais (43% du marché total).

 

Lapin : 58% de parts de marché

  • Filière organisée au sein de l’interprofession ARIV depuis 2009.
  • Exploitation de taille familiale. La ferme de référence est construite sur un modèle de 176 cages-mères.
  • 100% de couverture du marché frais (55% du marché total).

 

Ovins et caprins : 9 000 têtes

  • La production réunionnaise est principalement caprine, avec une consommation majoritairement familiale et cultuelle.
  • Elevage pratiqué par des petits producteurs (1 100 recensés en 2010, pour environ 9 000 têtes), et une structure coopérative qui organise la production et la mise en marche d’une centaine d’éleveurs depuis 2012 (hors interprofessionnel).

 

Œuf : 100% de la consommation locale couverte

  • Une vingtaine d’éleveurs, regroupés en syndicat de producteurs, une coopérative : 98% de la production est en filière organisée, pas d’interprofession.
  • Environ 400 000 poules pondeuses, avec une évolution forte de la taille des cages de pondeuses (de 450cm2 à 750cm2 entre 2001 et 2012).
  • 125 millions d’œufs produits en 2018, 100% de couverture du marché frais, pour une production en valeur de 21,4M€.
  • Exportations vers Mayotte.